Chroniques romans
06
Mar
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Le Sha-in-shah s'adresse à Pataminos, le grand eunuque « qui connaissait le monde bien qu'il n'eut jamais quitté la Cour ».

Sur les conseils de ce dernier car souffrant d'une certaine langueur, d'un ennui profond même, il entreprend un voyage pour Vienne avec sa suite. Il est reçu avec les honneurs et alors qu'il découvre le faste austro-hongrois, la comtesse W. fait son apparition. Le Shah décide aussitôt qu'elle sera sienne, ce qui évidemment est impossible puisqu'elle est déjà mariée et très en vue. Heureusement, le capitaine Taittinger a une idée qui pourrait sauver les meubles : proposer à la place de la belle comtesse une de ses anciennes maîtresses, d'après lui une sosie de la belle qui devient riche juste après pour services rendus.

Ici règne une charmante ambiance fin de siècle, le crépuscule tombe sur l'Empire et sa noblesse d'esprit, la chute générale n'en est que plus douloureuse si pas carrément injuste. [« Mais le désespoir n'a pas une belle voix, elle ressemble à celle du mensonge »] Avec l'inéluctable, pas de place pour la justice hm ?

Le ton volontairement humoristique (ironie et sarcasmes sont au rendez-vous !) dope le récit et rappelle parfois dans un autre genre la cruauté des contes du géant Maupassant et leur avant-gardisme : journalistes, magouilleurs, maquerelle avare, courtisans serviles, nunuche de service, militaires guindés, paysans rustres, chacun à droit à sa part, pour le plus grand plaisir des lecteurs car « ce sont des monstres qu'ils veulent ». Méconnu, ce roman (et cet immense auteur !!) est tout de même un classique !


231 pages

ISBN: 2070288048

© GED Ω - 06/03 2013

 

Voir du même auteur : La Légende du saint buveur de Joseph Roth (Seuil - 2008)

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.