Une petite contribution ?

24
Fév
2015

On ne peut en vouloir à quelqu’un qui a passé pratiquement un tiers de sa vie derrière les barreaux d’avoir fait une tentative d’évasion.

Pourtant, celle-ci, malheureusement définitive, nous prive d’un sacré bonhomme. Abdel-Hafed, malgré tout le respect que blablabla, j’ai envie de te dire que tu fais un peu chier hein...

J’avais déjà patienté un paquet d’années à entendre nos connaissances communes raconter plein de trucs sur un type dont les textes m’avaient enfin parlé différemment que ceux des autres. Et encore un peu plus avant de te rencontrer enfin en 2013 pour parler de Coco avec Laurence Biberfeld (voir Rencontre avec Abdel-Hafed Benotman à Clermont-L'Hérault, Bibliothèque le 27/02/13). Et, en t'écoutant, on se rendait rapidement compte que l’on avait rarement enfermé d'esprit aussi libre que le tien.

Tu aurais répondu à mes messages j'aurais peut-être entendu une fois de plus ton rire communicatif, mais foin de reproches sans le temps qui va avec, reste plus qu'a relire, au choix, Les ForcenésEboueur sur échafaudLe Philotoon'sMarche de nuit sans lune...

Et à boire un coup. Un grand. Adios compañero !

© GED Ω - 24/02 2015

Les mots-clés :