Chroniques concerts
25
Aoû
2015

Les chatons de la Place ne se trompent jamais,

cet avant-dernier concert du See You in the Pit # V et les immenses SLAPSHOT de Boston à la Taf étaient du domaine de l'immanquable ! 

A l'ouverture, les toulonnais de NEVER GIVE UP souffrent du son chaotique de la salle vide mais se donnent à fond malgré tout. La grande carcasse au chant mène un cuirassé de saturation qui méritait bien mieux que l'apathie générale avec des putains de parties lentes genre rouleau compresseur et un grain de gratte / basse abrasif à souhait comme les suédois des nineties.

Avec les espagnols de BELLAKO, allons-y gaiement dans le hardcore teinté de deathcore, et pour motiver les troupes toujours à glander à l'extérieur, le gratteux sort même de la salle pour annoncer le début du set ! Au rythme - frénétique - des jolis tourniquets de tifs du gratteux, les morceaux forcément sponsorisés par une marque de minerves bastonnent dru, cet excellent groupe est une putain de bonne surprise dans un genre pourtant pas forcément adu1é par la Maison des Jeunes et de la Nawakulture.

On l'attendait, la baffe sur le coin de la gueule, et on l'a mangée de plein fouet, quelle tuerie que ce set mené par un chanteur tigre dont on plaint la cage, et on a beau avoir décidé de se calmer, d'éviter les pogomoshtueries habituelles, les bleus, les échanges virils et le pilier en béton, crac, on finit toujours au premier rang à jeter des gens les uns comme les autres. SLAPSHOT démontre, malgré une image de durs de durs, avoir de l'humour et du plaisir à recevoir un bel accueil bien que pas surpeuplé. Old tyme hardcore forever les copains, tiens goûte-moi ça !

 

https://www.youtube.com/watch?v=PIlrvOETtqA 

 

Spéciale Ged-y-casse à Anaïs l'ange gardien et à Vera la camisole verte. 

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

hossein dard vidal vlady reggiani film