Une petite contribution ?

Fanzines
24
Oct
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Encore à la bourre : on feuilletait déjà le huit qu’en fait on avait déjà le sept donc vite, quelques mots au sujet de cette issue une fois de plus bien garnie !

C'est d’abord marrant comme on peut penser à une version géante de My way / Speedball quand on voit une double couverture, en tout cas dépliable, particulièrement quand elle est signée Tôma Sickart.

Bon, sinon, encore une fois imprimé sur un papier glacé maxipro, voici le quintal annuel de punk rock made in Breizh qui ratisse les quatre coins du monde pour nous ramener des interviews et des articles, le nombre des participants est toujours aussi important (au passage, on n'a pas voulu tricher mais on suppose que les pages de Marcor vont être bien moins chargées dans le numéro suivant…).

Pour une fois on ne citera pas tout le monde mais certains articles nous ont vraiment très intéressé, spécialement ceux au sujet de la Finlande (qui, on le savait déjà pour le metal, a une scène florissante, nous sommes donc très content de pouvoir ajouter des noms à la liste des choses à découvrir), les chantres de l'afropunk PUNHO DE MAHIN, TERVEET KADET (argh !), TSOL (argh !!), SUICIDE (argh !!!) on serait aussi curieux de lire un numéro de Eau de Javel et on aime aussi quand le magazine revient sur des vieux groupes / activistes comme ABJECT, LES GARÇONS BOUCHERS, Terminal Records, Laul, bref y a de quoi lire pour un petit moment, ça tombe bien, y en a plein qui n’ont que ça à foutre vu le temps qu’ils passent sur les réseaux sociaux à s’inventer une vie !

Comme s’il n’y en avait pas assez avec le magazine, celui-ci est accompagné d’un calendrier illustré par les photos du birman Niko Djavanshir, un catalogue de Mass Prods, des flyers et des autocollants, cool !

ISBN : 9782954863672
750 exemplaires, 100 pages A4 en couleur, 5 €

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

mosh fest montpellier grindcore hardcore concert