Chroniques concerts
30
Mar
2018

Dur dur, les doubles programmes !

Après un concert hardcore culte la veille au même endroit (secret, of corpse) 1, il s’en est vraiment fallu de peu que nous loupions ALTERED BEAST à qui Nawakulture avait promis de venir témoigner de leur prestation. Au premier riff, merci Thierry d’avoir exceptionnellement accepté d’engraisser les salopards du domaine autoroute, nous étions sur place, très étonnés par le graaaand nombre de bagnoles garées…évidemment pour un autre motif dont nous ne saurons rien de plus. Et dont on se fout. Pour le principal à dire, c’est que, comme la veille, le public ne s’est déplacé qu’en petit nombre, et c’est bien triste. Mais bon c’est comme ça, chacun voit midi qu’à la fin elle se casse.

Conformément à ce que nous suggérait nôtre studieuse écoute de leur album sorti récemment 2, ALTERED BEAST a choisi un créneau assez original au milieu de tous ces groupes qui se contentent de suçoter sans vergogne les mamelles du passé parce que ça fait bien. Formé de vieux routards pour la plupart, le groupe a décidé de composé des morceaux sans regarder dans le rétro, puisant autant dans les courants anciennement extrêmes (thrash / death) que dans le heavy metal moderne, death-y-dément GRIP INC. avec le chanteur d’ICED EARTH est toujours la formule qui nous passe par la tête même si des riffs lourds et entêtants nous ont même fait penser à un moment aux regrettés dieux britanniques de BOLT THROWER. La reprise du Roots de SEPULTURA nous passe complètement au-dessus de la tête tant il représente la post-fin de ce groupe jadis divin, mais n’empêche pas vôtre non-serviteur d’aller donner de la nuque, c’est aussi ça soutenir les groupes : se manifester en première ligne et vous conseiller, car ils valent le détour, de faire jouer ces musiciens talentueux pas loin de chez vous au lieu de remplir les affiches de vos potes locaux. A bon entendeur…

On attendait beaucoup des virginiens de CANNABIS CORPSE, chantres d’un death metal encensé au bang de beuh, on en a eu pour nôtre argent avec un set furieux et secoué par des gens qui n’hésitent plus, contrairement à précédemment, à venir se friter la tronche devant la scène, on se fait un plaisir, une fois quelques photos faites, de planter la zone à nôtre tour et de jouer au receveur de slams, une vraie vocation avec les années qui passent. Des extraits de quasiment tous les albums (toujours entre hommage et parodie du genre) sont expédiés à l’ancienne, sans chichi, les mecs sont visiblement heureux de voir une horde de pithécanthropes motivés courir autour d’un pilier de béton en beuglant, on avoue y prendre aussi beaucoup de plaisir et tenir du coup un des cinq meilleurs concerts de l’année en cours. L’analogie avec CANNIBAL CORPSE que nous avons toujours adoré pour sa subtilité est à ce point confondante que les yeux fermés on y croirait presque, pour dire que ça joue franchement bien ! On invite le groupe à revenir au plus vite car c’est le genre de soirée qui remet en jambes quand le moral fait son trip dents-de-scie, merci !

Spéciale Ged-y-casse à Thierry (tu vois qu’on ne s’endort pas sur le retour quand on a les bons remèdes !) et à tous ceux qui savent que je les aime bien, you know who you are !     

 

1 voir NEGATIVE APPROACH [Usa] + FULL IN YOUR FACE [Fra] à Saint-Jean-de-Védas, Secret Place le 27/03/18.

2 voir ALTERED BEAST [Fra] Hybrid (Autoprod - 2017).

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

guerre cosmatos espionnage aventure film wwII
bonnot brel cremer dvd anarchisme
damiani ornella féminisme mafia sicile film
cronenberg horreur sf film rage épidémie
money time hardcore france cd