Chroniques concerts
05
Mai
2018
punk rock france les sheriff concert

Le lendemain d’une impro d’aventuriers du son 1 et un looong after,

il est temps de faire le terrible constat qu'il y a toujours autant de gens sur le trottoir dans l'indifférence la plus totale de la majorité de la population, la honte nous prend à la gorge de nous imaginer que distribuer des sourires n’est déjà pas si mal en ces temps de disette générale.

Direction Victoire où nous attendent déjà LES SHERIFF avec pour surprises de parking une chouette petite rencontre avec Manu le battiste (ancien batteur, désormais bassiste) et une courte interview avec Œil Malin, pas mal pour un début hein ?

Ne traînons tout de même pas trop car THE DECLINE ne tarde pas à déployer une énergie positive étonnamment communicative, quelque chose qui nous inspire un mélange entre la fluidité d’un BAD RELIGION et la chaleur des STREET DOGS, veuillez noter au passage que ce groupe est, au même titre que pour votre non-serviteur, validé à 666 % par Souflette, ce qui n'est pas rien, bravissimo !

Surviennent ensuite avec les riffs et cette voix absolument exceptionnelle, cet accent inimitable, une boule de bonheur à la chaleur des missiles : les sourires, les premiers slams, le pogo enflammé et la résurrection des vieux briscards sur d’innombrables morceaux devenus des hymnes interstellaires du rock’n’roll français le plus fédérateur. Au point que la Victoire est à deux doigts de dégobiller des gens tant nous sommes nombreux et serrés, un coup à être accusé chacun à notre tour d'être un vil frotteur, argh. On est Montpellier, et on a twisté sec !!

Spéciale Ged-y-casse à Sébastien (essayer de vendre une place de concert à Manu, c’est le gag imbattable, merci frangin de veste) et à tous les autres qui, jusqu’à six heures du mat’ berceront celui qui aime les voix humaines mais pas vraiment ce qu’elles racontent.

Punk as fuck !!

1 voir Doneda & Bec [Fra] - Improvisation(s) à Montpellier, L'Anacrouse le 02/05/18.

P. S. : on ne cesse de causer des SHERIFF, clique sur le nom du groupe en rouge, bordel !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac