Une petite contribution ?

Chroniques concerts
11
Fév
2019

[Tu marches très vite mais tu n'es pas rassuré…

Je n'y peux rien, je suis grand, je fais de grandes enjambées. Je sens la tension qui émane de toi à chaque pas lourd que je fais raisonner sur le goudron. Du coup tu ne marches pas à ton allure, tu accélères même et je ne peux te doubler, la boucle est bouclée. Je décide de changer de trottoir, à toi la liberté, reprends ton souffle]

Premier concert au KJBi de l'année et on reconstitue une équipe qui gagne : Svenja, Thierry, Skanny sont dans la place, ou plutôt dans la voiture, il ne manque plus que votre non-serviteur, ainsi que Jacques et Daniel pour remplir les places vacantes, let's go ! Ce ne sont quasiment que des copains qui jouent ce soir, on est toujours ravi de voir HOW IT WORKS enfin dans une formule convaincante en tout point, le hardcore vieille école de ces vétérans envoie sec, on espère voir poindre un disque un de ces quatre pour enfoncer le clou. Côté XINQUISITIONX, encore des chouchous de NK, niveau disques ça va, on a même réussi à louper la bagatelle de trois sorties, quand on vous dit qu’il est fast le core, faut le croire hein ? Les marseillais savent mettre l’ambiance avec les courts brûlots dont ils se sont fait les spécialistes, le public remue un peu, c’est chouette de se rentrer dans le lard avec de la violence positive, les membres du groupe sont de plus des gens excellents, motivés, motivants, on ne se lasse pas de leurs prestations-éclair.

Les lyonnais de YODA RISING étaient jusque là inconnus de nos services mais se révélèrent rapidement être une très bonne surprise en matière de hardcore métallique musclé, voici encore une formation qui sait instaurer une ambiance qu’elle est chouette et gagner le respect de la bande de nouilles atomiques que nous sommes ici dans l’Hérault, bastion de la bagarre bon enfant s’il en est. Les compositions voguent de l’ancienne à la nouvelle hardcore, même si la première prédomine, et le mid-tempo sauvage fait des ravages, argh, que de bon temps ! Mais il faut reconnaître que les vils chauvins qui reçoivent ensuite TERROR SHARK vont faire monter un niveau de plus à la folie kjbienne, le public tient énormément à ce groupe - avec un nouveau guitariste dans sa collec' - devenu maître dans l’art de balancer un grinding thrashcore de compèt’, il est heavy-demment obligatoire de se jeter les uns contre ou sur les autres au rythme de ses satanés squales soniques qui devraient amerrir rapido sur un disque afin de prolonger la teuf chez soi. Entrez en studio les copains, on a faim !

Spéciale Ged-y-casse à la Marquer family et à tous les amigos croisés au KJBi, on the road again !!

[clique sur le nom des groupes quand il est rouge pour découvrir tout ce que l’on a en stock question chroniques !]     

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac