Chroniques concerts
27
Sep
2019
blues rock soul hard funk concert

Rendez-vous compte !

Après des années de chroniques, d’articles et d’interviews au sujet des RED BEANS AND PEPPER SAUCE 1, nous n’avions toujours pas vu le groupe sur scène. Alors quand la possibilité se présente près de la maison, gratos et avec des copains dans la place (Mathieu, David, Laurent bien sûr…) et du vin blanc au frais, allons-y-gaiement.

JERSEY JULIE ouvre la soirée avec son BAND et tient sa scène avec énergie, sa prestation dans un rayon de blues qui swingue est pleine de positif, on aime bien ce côté cool avec un batteur délicat, un bassiste groovy à souhait et un guitariste tout en pointillisme. La voix de la dame est chaude et accueillante, pour une première rencontre on ne regrette pas ce moment bon enfant dans un lieu qu'on aime bien (malgré les bouteilles d'eau facturées 2,50 €, n’importe quoi !). Tout le monde n'a pas forcément apprécié le dépassement horaire mais chouette concert globalement. Si on arrive à se procurer le nouveau disque, on vous en cause prochainement.

Ensuite, après un intermède interview, on en avait rêvé plusieurs fois, ça y est : on est en face des RED BEANS et c'est peu de dire que leurs compositions passent l'épreuve du live les doigts dans le nez avec une chanteuse sulfureuse pareille, un guitariste pareil, un batteur pareil, un (nouveau ?) bassiste pareil et un clavier pareil (quelle brochette virtuose quand on y pense !), on va rapidement voir que tous les vœux de plaisir d'un vrai fan de rock, fût-il classic, blues ou funky on s'en fout, seront exaucés : les nouveaux morceaux sont des tueries au même titre que ceux que l'on avait déjà découverts sur les albums précédents et ils prennent une sacrée ampleur sur les planches !

Il en aura fallu du temps pour les voir en vrai, c'est fait, et on n'est plus que satisfait par cette démonstration de force, ça c’est de la soirée de sortie d’album, argh !

1 clique sur RED BEANS AND PEPPER SAUCE.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

voivod québec progressive thrash metal cd
gbh festival punk reportage rock
hirax résistance split thrash metal vinyle