Chroniques CD
07
Nov
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

autopsy american doom death metal cd

Non mais franchement kessya là ?

45 minutes d’AUTOPSY remontés comme des pendules dans un digibook superbe, couv’ de Papy Petagno 1, des dessins chouettos de Gary Ronaldson (qui rappellent parfois Mark Riddick en plus marrant), les textes et des photos inside... Ce sont dix titres que tu prends dans les dents, tu sais même à quoi t’attendre puisque le changement t’aimes pô ça, vive le death metal cradingue (enfin si on veut, la production rutile ici) avec de méchants accents doom et punk, vive la folie furieuse d’un vocaliste unique car cinglé jusqu’à la moelle, l’incarnation vocale d’un mort vivant affamé de chair alcoolisée qui déboule dans ton salon, des yeux dingues grand ouverts. Et ce putain de groove qui te démonte chaque articulation à coup de boutoir, c’est juste la fête ! Mais mine de rien il y a également une bonne dose de mélodies insidieusement entêtantes, que du bon qu’on vous dit. Et c’est tranquillement qu’AUTOPSY pond un des tout meilleurs albums de l’année pour la Church, tout simplement écœurant pour tous les pignoufs qui essaient de jouer dans la cour des Grands mais ne risquent pas de devenir autre chose que de pathétiques clowns. Retournez bosser ! La place est toujours prise ! 

 

http://www.autopsydeathmetal.com/ 

 

1 t'as deux minutes ? Va voir Orgasmatron – The Heavy Metal Art of Joe Petagno (Feral House – 2004)

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

david laroche nécrologie dessin bédarieux
jess franco érotique aventure bluray prison artus