Chroniques vinyles
28
Oct
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Abus Dangereux N°120]

La pochette de Seldon Hunt mérite à elle seule l'achat du vinyle. Ceci dit l'album est une tuerie absolue pour qui cherche à rentrer en contact avec l'un des prismes musicaux les plus perchés qui soient. En effet les fumeux MASTERS, issus de la nébuleuse EARTH, BURNING WITCH et autres hordes drone / doom, sont difficiles à situer sur la mappemonde musicale puisque butinant des fleurs aussi variées que musiques du monde (orientales pour le plus souvent), noise, drone, rituel, ambient, noise ou encore rock'n'roll graisseux. Sur cette partie finale de la trilogie totémique, le groupe propose à son habitude un recueil totalement halluciné et en même temps tout à fait génial pour les allergiques à l'uniformité. Le seul bémol, la propreté d'un son qui est cradifié et surmultiplié jusqu'à rendre sourd l'auditeur quand la tribu, fort nombreuse en sus, monte sur une scène 1. 1000 inestimables copies, les deux cents premières en cire bleue.

http://www.mmobmusic.com/

1 voir MASTER MUSICIANS OF BUKKAKE [Usa] + MALHKEBRE [Fra] à Toulouse, Mix’Art Myrys le 19/04/11

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

watain death black metal suède vinyle
sex pistols angleterre punk rock cd
thomas harris thriller terrorisme livre
tentation heavy metal hard rock france cd