Chroniques CD
22
Nov
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

danishmendt france indus sludge hardcore cd

[Publié à l’origine sur Dead Fucking Church M’Aaagh # 9]

Saluons d'emblée le superbe travail sur ce digipak ainsi que le livret illustrés au moyen de photos noir et blanc du plus bel effet quand on aime le désaffecté. SUPERBE boulot, je le répète, bravo Yves Marocchi et Julien Beluche.

Sinon niveau musique on se dit là, et ce n'est pas la première fois, que NEUROSIS a littéralement traumatisé toute une génération mais sans pour autant avoir engendré des clones. DANISHMENDT a par exemple été piocher des influences noires que l'on ne retrouve qu'au sein du plus bruitiste des Black Metal (on croirait même à certains moments subir une attaque « propre » de la part d'un DIAPSIQUIR débarrassé de ses démons), des tempos-monolithes que seuls les groupes de Doom funèbre osent employer, des ambiances que ne renieraient aucun combo Drone. Les hurlements noyés dans une chape de plomb dépressive mais agressive évoquent la torture mentale, une violente volonté de fuir une prison de chair qui brûle de plus en plus fort, qui pourrit sur pieds, une chemin haletant vers une liberté illusoire, un calvaire ?

Chacun est ainsi libre d'y voir les images qu'il veut, pour ma part j'y verrais presque la dernière station sur la route de la Mort alors que les textes, franchement réussis, tendent plutôt vers l'abandon, le vide et la crasse. Bizarre ? En tout cas un album aux abords exigeant mais qui une fois apprivoisé se révèle être une très belle pièce.

http://www.danishmendt.com/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

hercule peplum cottafavi mark forest film
aventure sergio martino sf film dvd