Une petite contribution ?

Chroniques CD
05
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Il est toujours épineux d’aborder un live de MAIDEN

tant les dieux britanniques multiplient depuis un peu plus d'une décennie les sorties de ce genre. Ceci dit, les précédentes rondelles live, à part le En Vivo! enregistré au Chili, étaient parfois l’occasion de jouer les best-of de vieilleries remises au goût du jour à l’occasion de juteuses tournées-rétrospectives.

Sur ce petit dernier en date on ne pourra que louer IRON MAIDEN de proposer la part du (British) lion à son dernier - double - album, The Book of souls 1, avec pas moins de six titres où les envolées progressives du groupe font souvent mouche malgré la longueur et la complexité de ces pièces dont un Speed of light death-y-dément très accrocheur et puissant.

Que les archéologues en herbe se rassurent, les hymnes d’antan (Wrathchild, The Trooper, Iron Maiden, The Number of the Beast, Wasted years mais aussi les fabuleux Children of the damned ou Powerslave !! Des plus récents ne subsiste qu’un petit Blood brothers…) sont toujours là pour faire bouillir le sang des fans acharnés que nous sommes, quitte à mettre à mal, une fois de plus, l’entièreté de l’appareil cervical.

Enfermé dans un superbe coffret cartonné A5 absolument splendide, un digibook terrib’ - avec photos et avant-propos de l’indéboulonnable Rod Smallwood - enserre dans ses petits bras musclés les deux disques dont chaque titre est tiré d’un concert différent (même si on préfère ici un concert entier) pour plus de cent minutes de musique, cool !

UP THE IRONS FOREVER !

1 voir IRON MAIDEN [Uk] The Book of souls (Parlophone Recs) 2015.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

morgue french gore brutal death metal
lenzi film russie histoire catherine