Chroniques CD
08
Aoû
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

C’est peu de dire qu’on n’est pas très branché pop ici,

pourtant on ne peut pas vraiment dire du mal de CRUSKIN qui déboule avec un troisième album marqué par une claire tendance à prendre le meilleur de l’électro / synth / pop pour proposer un répertoire personnel et marqué par la très jolie voix de Sabrina.

L’énergie, la douceur et le rythme tendu sont les maîtres-mots d’un disque maîtrisé de bout en bout et, surtout, dirigé vers le marché international contrairement à des centaines de bouses que proposent sans même avoir honte beaucoup de groupes français qui s’étonnent toujours ensuite de passer pour les parents pauvres d’une famille musicale sur-saturée quand aujourd’hui n’importe qui qui a décidé de se donner les chances de réussir peut proposer sans les tracas techniques de l’ancien temps un projet abouti.

C’est le cas de Time to rise qui bénéficie de plus d’un son d’enfer et de musiciens visiblement à la hauteur de leurs ambitions. Vous allez nous prendre pour un gueudin mais on avoue préférer les morceaux les moins rock, la sensibilité à fleur de peau des compositions les plus tendres nous confrontant plus profondément à des terres soniques inconnues de nos oreilles principalement adeptes de bestialité. La bipolarité, c'est la vie.   

http://cruskin-music.com/

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

indie pop rock poland cd
darvulia black metal français cd
johnny cash compilation cd country rock
deep purple uriah heep concert reportage