Documentaire
29
Sep
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On a souvent parlé de l'importance des guitares de TRUST,

spécialement / heavy-demment (?) celle de Nono mais pour nous, comme c’est le cas pour d'autres groupes, c'est la section basse / batterie qui ne nous a jamais déçu et toujours botté le cul, spécialement sur la période des années 1980. Même si les batteurs ont toujours été plus ou moins de passage dans ce groupe où un seul bassiste a finalement importé sur la longueur (1979-1989) : Vivi, auteur cette année d'un bouquin sur ce parcours que l'on voulait lire au plus vite.

D’abord un classique : le grand frère fou de rock (et si en plus le père s’y met, y a de quoi freiner les envies d'un « vrai boulot » comme disent les « gens bien ») et c'est parti pour les premières aventures : le groupe HLM qui mue en VOLCANIA pour un album, menant Vivi et sa clique sur les routes loin de Montrouge, en tout cas autant que faire se peut. Jusqu'à cette rencontre avec TRUST en 1977 puis l'écoute de L’Élite que Nono trimballe avec lui. Quand Ray Manna se tire soudain, on propose sa place à Vivi alors en panne de groupe : il accepte.

Le crescendo déjà entamé par les furieux de Nanterre se précise et les évènements, parfois magiques, parfois tragiques (son concert en janvier 1980 dans les murs de Fleury-Mérogis, l’enregistrement à Londres de Répression, la mort de Bon Scott, l'enchaînement éprouvant des tournées et des enregistrements, l'envers du décor souvent simplifié par ceux qui se contentent juste d'écouter les disques, les changements de line-up, ou disons plutôt les changements de batteur, ce qui sera plus simple, le refus de contrat avec Atlantic…) sont racontés dans un français châtié par Vivi qui narre sans en faire des tartines, humblement, honnêtement.

On a vraiment l'impression d'entendre les rythmes et les riffs des morceaux qui défilent quand on lit ce texte et franchement c'est agréable de ne pas se taper un énième bouquin préfabriqué, qui n'oublie pas les proches du groupe par exemple un gars qui retourne au Portugal pour se retrouver tenancier du bar de Steve Harris, le monde est définitivement petit entre IRON MAIDEN et TRUST (Vivi évoque les vivants mais aussi les morts, RIP Bon, Malcom, Clive, Mick Cocks, Andy Johns au passage…), une anecdote parmi tant d’autres qui n’oublient pas les frasques du groupe, obligatoires dans toute bonne biographie rock, incluant viande et agrumes en quantité industrielle !

149 pages + cahier photo en fin de volume, 17,50 €
ISBN : 9782366961041

P. S. : Vivi cite à l'occasion de très bons bouquins rock, on en pardonne presque le Montpellier avec un seul L, alors pour la peine allez jeter un œil à En route pour l'exil – les ROLLING STONES 1971, la fin de l'insouciance de Robert Greenfield (Castor Music / Le Castor Astral - 2017) !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

iron maiden heavy metal cd
post punk rock france cd eternal youth