Une petite contribution ?

Chroniques CD
11
Fév
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Il aura fallu pas moins de cinq ans au groupe pour sortir un album et du même coup fêter ses vingt ans de carrière.

L'introduction spatiale de Enter the mirror mène droit au piège rythmé qui ne manquera pas d'actionner les petits os du pied, du genou et du cou, la danse est effectivement au programme chargé d'un disque qui n'hésite pas à osciller entre parties aériennes et mélodiques et attaques lourdes et massives typiquement rock soutenues par une batterie qui bastonne, inspirée par celle de Phil Collins.

Typiquement le genre de disque qu'on s'imaginerait passer entre les oreilles lors d'un entraînement sportif (genre endurance si on était encore capable de foutre un pied devant l'autre) ou comme bande originale d'un jeu vidéo de course de bagnoles avec ces parties de guitare pleines de chorus et cette batterie foutrement organique.

Du rock synthétique de haute volée et rentre-dedans, ce qui n'est pas forcément toujours le cas avec les formations de ce genre.

https://maserati.bandcamp.com/album/enter-the-mirror

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac