Une petite contribution ?

Chroniques CD
14
Oct
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Nicholas Merz (guitare / chant, de chez DARTO) a enregistré son deuxième (court) album God won’t save you, but I will

aux côtés d'Adrienne Humblet (basse), Candace Harter (claviers), Cory Hanson (guitare) et Evan Backer (batterie) en octobre 2018.

Avec un cocktail convoquant rock / pop mélancolique et feutré, ambiances aériennes et une voix profonde qui n’est pas sans rappeler les phrasés si particuliers d’un certain Nick Cave, le disque est de plus garanti 100% live et sans retouches, il est aussi dédié aux pauvres gens du globe, autant dire une immense majorité de personnes qui seraient ravis de le savoir puisqu’on a souvent la claire impression que le sujet n’intéresse plus grand monde.

On ne manquera pas de se faire embarquer dans cette ballade musicale, plutôt du genre pluvieuse, on la conseillera spécialement aux joyeux drilles fans de Neil Young, Leonard Cohen, Lou Reed et Jeff Buckley, pour situer un peu plus précisément la chose avec le cœur, bien que Nicholas Merz possède son propre univers personnel, foisonnant et soigné.

Bien bel album que voilà, on l’évitera juste pour les surprise-parties. Oui, bon de toute façon, vu l'climat général, on évitera aussi les surprise-parties. Du coup, on mettra le disque. Bon ben c’est parti.

Disque disponible en vinyle outre cette chouette version digifile que nous reçûmes.

https://nicholasmerz.bandcamp.com/album/god-wont-save-you-but-i-will

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac