Une petite contribution ?

Chroniques CD
04
Nov
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Afin de coller la pêche pour la journée, balancer un disque tel que celui-ci sur la platine a du sens.

Dès l’intro baston à souhait, on sent dans son corps que le ska / punk mélodique et souvent rapide de ce quintet à chant féminin est du genre à entraîner l’auditeur dans un canal fluide et bienveillant, qui ne tarde pas à transformer cervicales, jambes et pieds en métronomes enragés, les sonorités roots (wiz des touches dub et rock’n’soul) ne contredisent pas une production actuelle et massive, la couverture minimaliste et le collage du livret laissant découvrir les paroles, tout est bien foutu pour faire de Rocky road un album de chevet des fans du genre. Ceux-ci seront de plus ravis de savoir que ce groupe français a aussi fait presser la chose en vinyle (argh !) par ses labels et que son EP précédent (Long way…, 2014) semble toujours disponible. Youpi ?

Perso on est particulièrement fan d’Another night, sorte de relecture punchy soul des BELLRAYS, mais Someday, Enemy, Gone girl ou Broken se posent là comme des tubes punk rocailleux (on trouve parfois au second une saveur à la BACKYARD BABIES) tandis qu’on trouverait génial que la tentative All my people are criminals (feat. Edash Quata) soit creusée plus profond, bref, très bon disque aux enchaînements express chaudement recommandé quand le calendrier manque sérieusement de montées d’adrénaline.

https://the-mercenaries.bandcamp.com/album/rocky-road

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac