Une petite contribution ?

Chroniques CD
21
Nov
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !


[Publié à l’origine dans Abus Dangereux Face 144]

We insist!

Ils persistent et signent ! Puisque vous insistez, parlons un peu de Wax and Wane, le dernier disque de WE INSIST! paru chez Vicious Circle en cette rentrée 2017.

Aux « dernières nouvelles », Julien Allanic (basse) avait quitté le navire en 2015 après la longue tournée en support de l’album éponyme (et premier sorti chez le Cercle Vicieux en 2014) pour rendre sa place auprès d’Etienne Gaillochet (batterie et chant entre autres) et Eric Martin (guitares) à Julien Divisia qui était parti lui après The Babel inside was terrible (2009), de quoi dire que l’on reste en famille chez WE INSIST!. Après deux années acharnées à composer et répéter, Wax and Wane est sur les fonds baptismaux.

En juin de cette année le titre Digital fingers glory a été donné en pâture aux fans, d’abord en audio puis fin août par le biais d’un superbe vidéo-clip en noir et blanc réalisé par Mariexxme. Un deuxième titre, Liquid rat race, est à son tour proposé à l’écoute puis l’album est sorti fin septembre en CD, vinyle et digital, il est composé de dix titres qu’il sera difficile, et c’est tant mieux, d’embarrasser avec des étiquettes stylistiques classiques. Et comme nous n’avons aucunement l’intention de lister bêtement les multiples influences du groupe, il faudra vous faire votre propre idée, ça changera un peu les habitudes, fainéants !

Tout ce que l’on peut dire sans tout dévoiler ou être trop pédant, c’est qu’indie rock noisy alambiqué et pop se sont joyeusement télescopés lors d’un enregistrement live aux studios Kerwax en Bretagne, que l’évocation textuelle de la virtualité, de la solitude et de la désincarnation actuelles remettra peut-être les cerveaux en marche un instant, qu’un nombre impressionnant d’instruments (outre les classiques guitares, basse et batterie, on peut entendre ici de la mandoline, de la timbale, du piano, du mellotron, sans compter les loops / touches électroniques…) sont venus mettre leur grain de sel dans un chaudron déjà bouillonnant où les atmosphères variées se succèdent le long de compositions parfois complexes mais ensorcelantes en même temps. Celles-ci promettent d’ores et déjà de bons moments de contraste séisme / contemplation en situation live.

En parlant de ça, des dates de concerts sont d’ores et déjà annoncées pour cet automne, la majorité pour le moment en France mais la Suisse est aussi au programme, vous pouvez peut-être aussi contacter Benoît Gaucher et La Station Service pour les faire jouer pas loin de chez vous ? C’est tout le mal que l’on souhaite à cette excellente formation parisienne.

Discographie :

Wax and Wane (2017 - Vicious Circle)
We Insist! (2014 - Vicious Circle)
Ciné-concert Die Sinfonie der Grosstadt (2011)
Ciné The Babel inside was terrible (2009 - Exile on Mainstream)
Oh! Things are so corruptible (2007 - Exile on Mainstream)
Crude (2004 - Orienté Bancal / Le Triton)
Inner Pond (2002 - Orienté Bancal / Le Triton)
I Witness! (1999 - Autoproduit)

http://weinsist.com

https://www.facebook.com/pages/We-Insist/64574653773

© photos Mariexxme

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac