Chroniques CD
21
Jui
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On entend rarement sortir d'un disque une telle bienveillance générale, particulièrement de son morceau-titre, qui ne confine pas à la gnognotte de hippies en claquettes.

Mais le groupe se montre ensuite capable de jongler avec des sonorités très diverses, singeant l’antique ou pas, pour tour à tour tutoyer le psychédélisme, le post-rock, le boogie énergique, la chanson française perchée (comme un ANGE et d’autres pouvaient parfois en commettre dans les années 70) voire le math-rock et le bruitisme pour surprendre son monde avec talent.

À propos de l’ensemble, on pense aussi parfois aux trucs les plus rock'n'roll de Nino Ferrer, pourquoi pas aux VARIATIONS, ARCHIMÈDE, STATUS QUO, autant dire la vraie bonne humeur du rock'n'roll le plus souvent parfumé à la chanson mais dans le même temps grandement ouvert sur le monde musical en général.

Oh, et puis tiens, c’est marrant, mais le O.T.H rock des années 70 aurait pu après un moment d'égarement avec TÉLÉPHONE, accoucher d’un Animal social. Voilà, c'est dit. Et toc.

https://www.facebook.com/bilbaokungfu/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

bd vieux fourneaux dargaud lupano cauuet
iron maiden heavy metal vinyle