Chroniques CD
31
Aoû
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ok, déjà, petit avertissement : les fans de SUPERCHUNK et PORTASTATIC vont être surpris.

Si on cause plutôt rock punky d’habitude, c’est en plein territoire pop à tendance électro-mélancolique que nous convie ici Mac McCaughan. Une pléthore d’invités est venue prêter main forte à un album infiniment introspectif, pour ne pas dire, sans se la jouer péjoratif, auto-contemplatif, puisque le sujet de l’album est là, citation : « Comment une voix si familière aux autres peut-elle sembler étrangère à son propriétaire ? »

En voilà une bonne question, et à travers toutes sortes d’expérimentations sonores totalement libres d’impératifs, de dates et d’étiquettes, Mac laisse aller la vie dans la musique, lui laisse prendre la forme que les circonstances lui autorisent, les morceaux instrumentaux succèdent aux plages avec chants harmoniques et aériens, on n’est parfois pas loin de l’ambient, voire de la bande originale de film (allez savoir pourquoi on pense à Cowboy Bebop lors du passage Burn a fax).

Mais si on peut parler d’une façon de construire, ce serait peut-être celle du collage qui serait la plus pertinente, les échanges électroniques entre les différents protagonistes, forcément inspirés les uns par les autres, ne sont sûrement pas étrangers à cette sensation de se balader au milieu d’un univers mouvant et fascinant.

Et pourquoi pas se la jouer space-BLONDIE avec Circling around si c’est pour vous coller la banane ?

Version vinyle au programme !

https://macmccaughan.bandcamp.com/album/the-sound-of-yourself

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

documentaire viande nouvelle zélande white dvd
bazar bellamy pop rock france cd