Chroniques cassettes
05
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

putrid offal goregrind grindcore death metal cassette

Trente ans après la sortie de cette première cassette de PUTRID OFFAL, la voici exhumée pour revenir hanter les collections de bandes magnétiques !

Pionniers du goregrind en France, le trio de Valenciennes comporte à l’époque Franck Peiffer à la guitare et aux borborygmes, Fred Houriez à la basse et Ludovic Loez à la batteuse, mais également au chant, l’homme commet même la guitare solo sur le premier titre, Oscillococcinum. Au passage, on peut rappeler que le même Ludovic joue avec son frère Fabrice dans un autre groupe qui se manifeste dans la région sous divers noms avant d’adopter celui de SUPURATION en 1990…

Les massifs Oscillococcinum, Purulent Cold, Rotted Flesh et Gurgling Prey, tentatives réussies d’ajouter la France à la liste des pays adeptes de la boucherie sonore, ne sont heavy-demment pas sans rappeler les représentants aux dents longues - maculées de sang et de tripes, of corpse - d’une scène (gore ou pas) grindcore récemment très vivace, dont les têtes de file dures sont CARCASS ou encore les belges AGATHOCLES avec qui PUTRID OFFAL se voit offrir cette même année 1991 la possibilité de partager un split 7’’ par Seraphic Decay. Ceci est une autre histoire !

En attendant, le groupe est revenu d’entre les morts en 2015 et pour l’avoir vu plusieurs fois 1, on peut témoigner qu’il n’a absolument pas perdu sa place de fleuron de la scène death / grind hexagonale. Sans flagor(e)nerie aucune ! PUTRID OFFAL rule !!

Cassette et jaquette pro pour une série supposons extrêmement limitée

1 afin de lire plein d’autres chroniques à l’occasion, clique juste sur les noms en rouge. 

https://putridoffal.bandcamp.com/album/unformed-demo

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

punk rock ramones new york biographie livre
promenade cessenon hérault occitanie tourisme
impetigo blood grind death metal usa split cd