Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
22
Nov
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine sur Dead Fucking Church M’Aaagh # X]

Dix ans pile après sa sortie, voici le premier album de DECREPIT BIRTH en vinyle (comme tout le reste ces jours-ci hein ?), 500 copies, emballé c’est pesé.

Le death metal brutal et technique des amères loques a beau taper comme un sourd, le metal de la Mort doit avoir une aura terriblement obscure et la débauche de dégringolades de manche et d’escalades de toms ne font rien pour réconcilier le vieux grincheux avec la vague brutal death US qui a un peu noyé le bon grain dans l’ivraie.

Et ce n’est pas parce que l’on retrouve des anciens SUFFOCATION, DEPRECATED, DYING FETUS et d’innombrables autres ainsi que Dan Seagrave aux crayons (OK, cette couv’ en jette), que l’on ne relèguera pas cette œuvre à la division d’en dessous, la faute à un son et une façon de jouer génériques, en tout cas ici on pense comme ça, pas comme chez Nuclear Blast où le groupe a trouvé depuis domicile. Tout s’explique. Dura lex, sed lex.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac