Chroniques CD
13
Déc
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Une tempête de pains dans la gueule s’abat soudain,

le vent amenant d’Irlande ABADDON INCARNATE, le démon s’offrant comme cène une boucherie sonore d’obédience death / black aux jouissives inclusions de grindcore, autant dire que ça bastonne méchamment dans tous les coins, même le mixeur d’Anaïs, occupée à concocter un velouté de champignons, ne peut lutter contre cette blastade à la couverture impayable et à la production rugueuse. Dont le groupe ne fut pas satisfait à la sortie du disque, et celui-ci se fâcha (forcément) tout rouge contre son label, comme le raconte une interview recueillie à la sortie de Nadir (2001), témoignage du passage du groupe dans la horde grindcore pour plus d’efficacité dans le morniflage général 1.

Ce premier méfait a tout de même ses très bons côtés, la sauvagerie étant une particularité aimée de votre non-serviteur, d’autant qu’elle est canalisée par une précision rendant les attaques, comme aiment à les qualifier les guerriers de nos fesses, « chirurgicales ». Fuck yeah, fais-nous mal Johnny !!! Beuargh !!!

[On reste quand même assez dubitatif quant à cette charge anti-homosexuelle qu’est peut-être Vermithrax, on laisse le bénéfice du doute au groupe qui peut avoir voulu faire s’exprimer un personnage et pas leur avis sur la question, sur laquelle notre opinion est claire : si tout le monde a droit à son opinion privée sur toute chose, on pense ici publiquement que chacun est libre de ses orientations sexuelles, et que ceux qui s’y opposent n’ont qu’à aller se faire foutre !]

1 voir : ABADDON INCARNATE [Irl].

https://abaddonincarnate.bandcamp.com/album/the-last-supper

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

bd humour alcool vin occitanie
french grindcore grindnoise cd
matutina folk france adipocere cd
incantation satanic death doom metal cd