Chroniques DVD
22
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : « une fable rock'n'roll »

Scénar : « un jour, ailleurs », le concert de THE ATTACKERS a lieu à guichets fermés, tout est au top jusqu’à ce que leur show soit brusquement interrompu quand l’affreux motard Raven et ses Bombers enlèvent la belle chanteuse Ellen Aim et fracassent ceux qui se mettent sur leur chemin. Pas de bol pour eux, le manager du groupe Billy Fish fait appel à Tom Cody, mercenaire mais surtout ancien amoureux d’Ellen, auquel s’ajoute une certaine McCoy qui partage avec son nouveau compère ses difficultés à pouvoir blairer la loi et la police tout autant que les bandits qui font du mal à ses amis. L’équipe se lance donc à la poursuite des Bombers dans une ville qui recèle la nuit de tout un tas de dangers. Les trois seront-ils assez pour pouvoir les surmonter et délivrer la belle des bikers givrés ?

En voilà une chouette bande d’acteurs sympathiques : la guerrière kamikaze Diane Lane (à l’affiche de Cotton club, Judge Dredd, Meurtre à la Maison-Blanche, Man of steel et toutes ses séquelles mais aussi l’excellent Dalton Trumbo…), Amy Madigan (aussi vue dans La Part des ténèbres, Pollock et dans des tas de séries télé), Deborah Van Valkenburgh (encore une actrice beaucoup croisée à la télévision mais aussi, bien sûr, dans Les Guerriers de la nuit ou The Devil's rejects…), le héros Michael Paré (dont la carrière en dents de scie trouve sûrement ici son point culminant), le freluquet froussard Rick Moranis (la même année parmi les Ghostbusters), Willem Dafoe dans un de ses premiers rôles et l’inénarrable Bill Paxton tous deux affublés d’une gueule pas possible, franchement on a vu pire comme casting pas vrai ? Et comme chacun fait plutôt bien son taf, ça fait plaisir !

Avec ces décors urbains, crados et flashy filmés by night, on n’est ici pas loin d’un univers à la Guerriers de la nuit, le scénario pas fute-fute permet même une ambiance punkoïde cool, pas mal d'humour et d'action dans une ambiance « comédie musicale sous le dôme du Tonnerre » avec pour décor une ville rétro-futuriste à la Gotham sillonnée par des voitures typées années 1930 / 40, souvent invitées, les pôvres, à participer à de fatals cocktails d'explosions multiples et de tôle froissée. Tout ça sous les yeux de flics « neutres » qui laissent les loubards à blousons noirs qui pullulent se bagarrer entre eux, manière que la sélection naturelle, si on peut dire, fasse leur travail. Bien vu les feignasses ! Une histoire d'amour contrariée mais ineffaçable + une sorte de ABBA rock avec LES FORBANS en guests sur scène = un film culte, heavy-demment !

Bonus : bande-annonce originale

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac