Une petite contribution ?

Chroniques concerts
05
Aoû
2019

Pourquoi se faire chier à changer l'équipe qui gagne ?

Mathieu ajouté à la famille Dumarquer, vroum l’Avantime et c’est parti pour la Secret Place et un concert particulier en cela qu'il réunit sur l’affiche deux groupes russes.

Avant ça, le groupe français prévu pour la première partie ne se pointe pas, c'est HANGER ABORTION que nous retrouvons à son poste. Inconnus du fichier Nawakultur’Hell, ils ont choisi comme genre le « Slamming Beatdown », autant dire le plus affreux du death metal et le plus groovy du hardcore, ponctuant ensuite leurs compositions de breaks massifs et écrabouillants, du genre qui poussent les membres les plus belliqueux du public à s’entre-fracasser en une chorégraphie de bonobos branchés sur 230 volts. On n’est pas fan de tout mais le principal est là, l’union dans la baston. Et la tendresse bordel ?


SIBERIAN MEAT GRINDER et son chanteur masqué ont tôt faire de prendre la suite et de distiller un thrash tour à tour mélodique et bastonneur à souhait. Les extraits du nouvel album sonnent très prometteurs, on est désormais pressé de mettre l’oreille sur celui-ci et de vous en livrer chronique. Côté public, le groupe déclenche en son sein un beau foutoir, le chaos, et c'est le genre de chose qu’on ne peut qu’espèrer quand l’ost extra-montpelliérain s’est déplacé en masse, les locaux ayant bien sûr d’autres choses plus importantes à faire. Ce dont on se fout en réalité, on compte de nouveaux compagnons de fiesta et autant de pieds-à-terre ici et là, on the road again à prévoir !!   

 

 

Le collectif furieusement antifasciste MOSCOW DEATH BRIGADE change complètement la donne avec la mise au placard de tout le matos metal habituel, si le ton reste sur une claire ligne metal / punk, c’est de hip-hop, certes agressif, qu’il fait causer ici, un peu comme si un STUPEFLIP socialement vénère branchait son crou sur CYPRESS HILL, PUBLIC ENEMY ou les BEASTIE BOYS. L’ambiance est mortelle malgré des platines qui ne remplacent jamais complètement la divine batterie, ça bouge de partout (on peut d’ailleurs le voir sur les vidéos bientôt en ligne sur notre chaîne toitube), et avec tout ce monde, on n’est pas loin de la fusion des corps car il fait encore très très chaud…

Et Dieu créa la désaltération ! Pour une fois qu'y fait pô un'connerie ! Merci ma caille !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac