Documentaire
19
Oct
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Publié dans le cadre de la Mission centenaire 14-18,

voici un livre qui éclaire un sujet qui pose toujours question aux plus jeunes quand on traverse n'importe quel village de la France : à quoi servent donc ces monuments où sont le plus souvent représentés des soldats, des veuves éplorées ou des scènes qui en disent parfois long sur le ressenti local ? Et à qui correspondent ces listes de noms, parfois très longues, souvent apposées non loin de la statue ou dans l’église attenante ?

C’est dès l’automne 1919 qu’il est prévu que l'on érige partout des monuments pour le souvenir des disparus du (alors) dernier conflit mondial, cette mission aura pour résultats de pures expressions artistiques, quelquefois plus idéologiques, du pacifisme compréhensible au plus épineux nationalisme quand du stylo du créateur de projet coule parfois l’encre du désir de vengeance (Le poing tendu de Péronne en est un exemple éloquent)… Les monuments aux morts sont en cela uniques qu’ils dépendent tous du ressenti général de la commune face aux conséquences de la guerre sur celle-ci.

Cette mission extraordinaire de mémoire mais aussi de recensement (au protocole photographique proposé par Raymond Depardon) a permis de faire redécouvrir 13739 monuments (un chiffre arrêté à la parution de l'ouvrage) dont la plupart ont été inaugurés entre 1919 et 1924 et racontent des histoires qui se sont parfois prolongées de façon incroyable, jugez du concours de circonstances qui voit le canon d'un bateau défigurer en 1944 dans le Calvados un monument de 1921, créant sans le vouloir…une gueule cassée presque plus vraie que nature…

L’alliance de L’IRHIS de Lille, des Rencontres de la photographie d'Arles et du Panthéon (lieu d’exposition mais aussi emplacement de sépultures de soldats célèbres) ont fait naître des équipes artistiques afin de procéder au repérage et à la cartographie, à l’analyse et à la photographie de ses sculptures qui ne devraient inspirer qu’un seul et unique message : MORT À LA GUERRE.

Mais on a vu comment L’Union sacrée des débuts se révélera rapidement inutile face au besoin insatiable de l’espèce, ecce homo, de s’entretuer pour des lopins de terre et des lignes ô combien antinaturelles sur des cartes.

96 pages comprenant 130 illustrations, 19 €
ISBN : 9782757704950

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

deep purple live japan hard rock cd