Une petite contribution ?

Expositions / Salons
23
Sep
2019

Un coup d’œil au portail du Plateau des Poètes nous indique sa fermeture à cause des intempéries (ah, le Sud et les précipitations…), ça commence bien.

Filons donc vers le magnifique Théâtre des Variétés qui ouvre enfin ses portes. On y constate que les ravages du temps ne sont pas forcément dus à la météo, comment a-t-on pu faire de ce magnifique lieu une boîte kitsch à souhait avec ses paillettes et ses miroirs horribles ? Le puissant éclairage de chantier n’aide pas vraiment à apprécier la visite à sa juste valeur, c'est bien dommage car le théâtre a des côtés magnifiques outre sa géniale façade, il devrait être ouvert plus souvent au public, par exemple pour le motiver à participer financièrement à sa rénovation ?

Autre rêve réalisé, depuis le temps que l'on voulait rentrer dans la maison Chappaz, c'est désormais chose faite. Nous avons pu là aussi constater le délabrement de l’intérieur, certes moins flagrant que l’extérieur. La mairie a semble-t-il mis la main sur ce petit monument comme le précédent, aura-t-elle les moyens de le faire tenir debout quelques années encore ? On a quelques doutes mais ces escaliers sont magnifiques, ces caryatides également, ce serait un CRIME de laisser tout ça s'écrouler alors que tout autour se construisent d’horribles bâtiments comment autant de champignons vénéneux, c'est triste de voir une ville  perdre de son caractère dès que l'on quitte l'immédiat centre-ville. Où les chantiers titanesque se succèdent. Sans pour autant laisser aux spectateurs la possibilité de s'asseoir voir le résultat.

Trêve de polémique dans une ville qui pourrait en être la capitale mondiale, le théâtre du Minotaure a un charme certain, dommage qu’il ne soit désormais ouvert qu’à la location, on se rappelle d’une époque où même des concerts de metal avaient lieu dans les murs… Des tableaux et des objets rappelant la méchante demi-divinité cornue valent le coup d’œil, cool d’avoir pu pénétrer dans ce lieu culturel fort chouette. Direction ensuite la Médiathèque pour une expo de caricatures et surtout le concert d’ADVITAM (voir ADVITAM [Fra] à Béziers, Médiathèque André Malraux le 21/09/19). On finira le tour par un passage éclair au temple de l’Église Protestante Unie où un beau monument aux morts des années 20 et un bel orgue sont à voir.

Le lendemain matin, on est allé constater que le Théâtre municipal est toujours aussi bien entretenu et qu’il brille de mille feux (forcément, il est sur les Allées), dommage que la Chapelle des Pénitents fut fermée lors de notre passage, il pleuvait trois gouttes et on aurait bien refait un tour dans ce joli site religieux très ancien. Idem pour le lieu de mémoire juive lui aussi fermé, c'est en arrivant à l’accès pour la prison que nous constatons une aberration totale : les gens s’intéressent en fait à des trucs et on avoue franchement bien mieux comprendre pourquoi il pleut autant sur la région. Fuite donc car plusieurs dizaines de personnes attendent, et dernière étape à la petite église Saint-Jude rarement ouverte, avant le départ pour Toulouse et un énième concert.

Weekend chargé ? Tu parles ! On ze road again !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

cosaque russie histoire guerre livre
ac/dc hard rock australie cd