Une petite contribution ?

Livres divers
07
Sep
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N°158]

Le rituel inattaquable, celui auquel on ne peut échapper malgré tous les stratagèmes possibles et imaginables. La petite histoire du soir devient à tel point indispensable que l'enfant, qui demande assez fréquemment à entendre des histoires qu’on lui a déjà racontées, arrive à déceler quand, petit malin, vous essayez de tricher avec des mots pour aller plus vite, l’heure tournant très rapidement quand il s'agit du coucher.

Pour éviter les discussions épineuses au sujet de ces raccourcis pas toujours très fins, il suffit de trouver la parade en forme de gros recueils contenant une assez grande quantité de contes pour amener de la nouveauté dans des étagères croulant déjà sous le poids de livres d'histoires diverses et variés. Ces Merveilleuses histoires à lire sous la couette ont ça de bien qu'en dehors d'un prix réellement modique, elles sont des dizaines à être rassemblées au sommaire (cinquante-huit au total) ; et certaines d'entre elles sont de plus magnifiquement illustrées (on pense par exemple à Un cheval pas si triste, Âdi et le grand tigre blanc, Une hirondelle a fait le printemps ou Le Dinosaure qui ne voulait pas disparaître, mais tout ça est très subjectif).

Des histoires ni trop courtes ni trop longues qui faciliteront l'arrivée du marchand de sable.

271 pages illustrées en couleur, 5 €
ISBN : 9782215135470

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac