Chroniques concerts
07
Juil
2017

Un concert à domicile, ça change un peu des trajets interminables en cigare orange.

Et de plus, LA GATA NEGRA livre ce soir à Bédarieux un show inhabituel pour ceux qui s'attendaient à un set de rock festif et cuivré, la formation ce soir à trois (chant / contrebasse - ou guitare - / piano - ou accordéon -) privilégie l'intimiste et le touchant, voguant de tango en flamenco, en passant par la rumba, la cumbia sans omettre des touches ska ou des accents plus caribéens ou jazz, le tout couronné par une chanteuse à la voix puissante qui n'a pas la langue dans sa poche. C'est juste dommage de ne pas avoir un vrai batteur en lieu et place d'une froide boîte à rythme mais elle ne serait de toute façon pas rentrée sur la petite scène face à la terrasse du Bataclan. Au milieu d'un répertoire à la grande majorité hispanophone, on trouvera aussi du texte en français et, à l'inverse, La Foule de Piaf en espagnol, ça a vraiment de la gueule. Un chouette moment, tranquille, avant d'attaquer un weekend sévèrement chargé.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

ronnie james dio heavy metal cd