Chroniques concerts
19
Nov
2019

Par le pouvoir de la Honda Shepard, let’s go to the Secret Place pour un double programme dantesque !

Comme dans toutes les villes de brassages portuaires de France et du reste du globe (Le Havre en tête, pour toujours la plus géniale !), de tous temps il y a eu à Sète une tradition de groupe rock radicaux et puristes absolument excellente, est-ce qu'on est vraiment obligé d’en faire la liste (faisons court alors : LITTLE GREEN FAIRIES, REVEREND KNOCKERS, VELVET POWDER, SONIC ASSASSIN) ou de citer une énième fois le mythique Heartbreak hotel ? Les artistes Combas ou Di Rosa ? En tout cas les enfants du pays SONIC PREACHERS, conformément à leur habitude, bottent efficacement le cul avec un mélange tout à fait charmant de punk rock et de rock garage mené par un chanteur / tête de proue death-y-dément pile électrique à l'accent qui chante et le son brut et remuant des vrais de vrais : voilà l’alchimie parfaite pour ouvrir une soirée placée sous le signe du décibel !

Comment ça « ça suffit turning ? » mister Peter Zaremba ?! Mais comme depuis maintenant depuis plus de quarante piges malgré les nombreux changements de line-up (stabilisé depuis le milieu des années 90), ça ne fait que commencer avec un des groupes les plus géniaux de mémoire de fan de garage punk’n’rhythm’n’roll ! Le quatuor aux hilarantes chorégraphies démontra à chacun que la joie de jouer ensemble est toujours là, qu’avoir un sens de la mélodie au top transforme un concert en séance de gospel sulfureux tant certains hululent pendant les autres gigotent, on en voit même faire les deux : la polyvalence, c’est beau. Ce mix de grattes volontiers baston et de chant(s) d’éternels ados les verront peut-être bien enterrer tous leurs collègues parfois dans une bien mauvaise passe, tout en rappelant fréquemment, merci les gars, qu'il n'y a peut-être rien de plus beau qu'une fille en jeans roulant au rythme du rock. The Wheel of talent a encore frappé !

En souhaitant comme à chaque fois et pour toujours l'amputation des deux bras des abrutis qui filment des premiers rangs au téléphone, on the fucking road again ! Because WE FEEL ALRIGHT!!

Spéciale Ged-y-casse aux copains, particulièrement à M3 !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

mc5 hard punk rock michigan cd
daeninckx tignous guerre algérie roman