Une petite contribution ?

Chroniques concerts
20
Aoû
2020

Pour ce deuxième concert pogo-friendly post-prison depuis longtemps 1,

le constat est terrible : ce sont toujours les mêmes qui sont à l'œuvre pendant que les lamentations vont bon train et qu’en même temps les gouvernants laissent crever la culture à petit feu : la bande à GK / Patatr’Oc, et bien sûr les activistes de Mailhac se sont réunis pour monter une jolie scène et rameuter de bons groupes, à savoir pour commencer LES ZINGUEURS qui entament la soirée avec leur néo-chanson française boostée au punk, à l'électro, au reggae et au trad. La setlist (dont des reprises iconoclastes de Brassens et des BÉRU) a souvent de la gueule, autant que l'accordéoniste a une superbe coiffure et même s'il n'apporte pas vraiment beaucoup de neuf au schmilblick alternatif, le groupe possède son univers entre festif et mélodies tristounostalgiques, parfois pas loin de Mano Solo and co. À écouter sur disque pour se faire une idée plus précise.

Plus tard dans la soirée, le départ de GOULAMAS'K effraie un court instant, les éléments électroniques ne sont peut-être pas totalement au point (on en reparle juste en dessous) mais, on s’en aperçoit très rapidement, Fred, qui a de plus une putain de patate et galvanise avec la même force public et acolytes qui ne se font pas prier, a encore réussi à s'entourer de musiciens talentueux et chauds bouillants, alors comme à chaque début de nouveau chapitre sur sa longue frise historique, et le groupe en a connu son lot, il va forcément falloir s'habituer à un son forcément différent des précédents, mais aussi aux nouvelles compositions courageusement ajoutées au menu copieux de ce soir.

Le groupe montre avoir monté tous les curseurs : plus punk, plus metal, plus celtique (ce flutiau sonne vraiment bien pour votre éternel allergique à la graille) mais aussi plus synthétique, ce dont on est bien moins fan, les inserts électro sonnant à notre sens, malgré leur côté indéniablement excitant, souvent superflus, d’autant que les parties sont très ressemblantes, si pas identiques, un point qui pourrait être corrigé. Car il y a de grands, grands moments à venir pour ceux qui n’étaient pas à Mailhac : les très beaux chœurs sur Voli volar, les superbes arrangements de cuivres très cinématographiques sur Soi, Crebar de viure et sa facette très NÉGRESSES VERTES… Sans compter les versions réarrangées d’un certain nombre de classiques du groupe : l’introductif Va mal (extrait de Gardarem la terra), Skunky (qui apparut sur le live Fai petar !, Mon país, Je lève mon verre et La Folie (tirés de l’excellent Avis de tempèsta), Lo Panais et Miseria (de Ràbia e poësia) et Voli volar (de Resisténcia), et bien sûr, on ne les oublie pas, les immortels L’Estaca et Bella ciao.

Avec pas moins de huit compositions inédites au compteur (Tranquilet, Se volem, La Nuit des anges, Illusoire, Rôdeur, Soi, Cash partie et Maudit), le baptême du feu est globalement réussi, vivement donc de quoi écouter en dur, on en saura plus sur l’avenir du groupe dans interview que GOULAMAS'K nous accordera dans le second Akhatizine, dont la sortie est prévue pour fin septembre. Patience ! En attendant on se refait dans la tronche le tonitruant final La Folie / Mon país / Bella ciao dans la tête, comme avant et pour toujours ! Osca à tous ! Et désolé pour Karden because passager qui travaille et choses à faire tôt le matin suivant, trop dure la vie ! Salut aux copains qu’on a croisés, ceux qui ont acheté des zines ou simplement offert des sourires avec les yeux, les seuls qui comptent après tout.

1 le dernier, c’était D.T.C. Fest #2 : KERFUCKER [Fra] + PALAVAS SURFERS [Fra] MOTOR RIOT [Fra] + LAZY DOLL FACTICE [Fra] + FICTION ROMANCE [Fra] + LES CLODOS [Fra] + ROCCO GLAVIO [Fra] + Dada [Fra] à Saint-Sériès, Le Petit Parc le 11/07/20.

Galerie photos : https://www.nawakulture.fr/photos-concerts

Vidéos : https://www.youtube.com/c/GedDudumoshingcamdici/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac