Chroniques CD
13
Mai
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Première rencontre avec les parisiens de SPEKTR

qui livrent ici leur quatrième album en seize ans d’existence. Le duo se caractérise par une approche expérimentale du black metal, ornant le squelette de celui-ci d’atours industriels, ambient, noise, voire jazz sans en soustraire pour autant la substantifique moelle sinistre et martiale que l’on attend forcément d’une telle appellation. On avoue s’être beaucoup méfié à cause de l’intro bizarroïde Again, la suite étanchera pourtant la soif d’aventure musicale que l’on est toujours ravi d’entreprendre, même si dans le rayon black metal ça n’arrive pas tous les quatre matins. Quelque part entre (les derniers) MAYHEM, ABORYM et BLUT AUS NORD. Disponible aussi en vinyle en édition ultra limitée, en couleurs différentes, blablabla…

https://agoniarecords.bandcamp.com/album/the-art-to-disappear

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

venom english black metal nwobhm cd
ac/dc hard rock australie cd