Une petite contribution ?

Chroniques CD
01
Nov
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Martial, black metal, industriel et folk menés par des vocaux râpeux hurlés,

le tout dans une ambiance sinistre seulement gâchée par l’absence des textes dans ce superbe digipak A5.

Cette énorme chose rampante et glauque s’empare de l’auditeur, le recouvre d’une cape de menace qu’il trimballera longtemps après l’écoute, le climat d’une époque dégueulasse et perverse servant sûrement de filigrane à cette œuvre à la fois difficile d’accès pour les adeptes du binaire et passionnante pour les fouilleurs de boue infecte.

On appartient bien sûr à cette dernière catégorie, on ne se voit pas célébrer l’éclosion des fleurs mais bien la chute inexorable de l’espèce humaine toujours plus prisonnière de ses contrad(d)ictions, de sa bêtise et de son égoïsme.

Merveilleuse bande originale de la fin des temps s’il on devait en choisir une, Chants de joie n’aurait pu écoper de meilleur titre.

Tout est perdu.

https://nomosdei.bandcamp.com/album/chants-de-joie

P. S. : voir aussi VICHY [Fra] Paris (Nomos Dei Prods) 2014.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac