Une petite contribution ?

Chroniques BD
05
Jan
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Mon cher Tintin, à un moment faudrait p’t’êt’ pas trop venir se plaindre hein ?!

Quand on a survécu de justesse à autant d'aventures de par le monde 1, on ne s'amuse peut-être pas à proposer son aide à des inconnus qui ont fait atterrir leur zingue en catastrophe au milieu de nulle part… Parce que pan, le pruneau dans le buffet, c'est pour tézigue, l’avais pas vu venir çui-là ! À partir de là, on comprend tout de même que tu veuilles en savoir plus sur les mystérieux canardeurs mais quand tu t'aperçois combien ils sont efficaces à te piéger, la moindre des choses serait de te méfier quoi ! Mais non, Môssieur se précipite en Albion, plus précisément en Écosse, sur une île que d'aucuns déclarent maudite depuis que ses visiteurs n’en reviennent jamais… Non mais vraiment faut le faire exprès !

Contrairement aux autres albums où l'on peut découper des séquences nettes, ce récit est mené à un rythme effréné. C’est bien simple, cette poursuite sans relâche commence et finit avec un avion (n’y verrait-on pas un rapport au futurisme avec tant de mouvement au programme ?). L’humour a toujours une large place grâce par exemple à une belle série de gaffes signée Dupondt, quelques bêtises de Milou (au point d’ailleurs qu'il prendra une tannée à cause de son penchant pour la picole) mais la castagne est aussi bien là avec une violente scène de bagarre dans un scénario death-y-dément plus typé polar que d’habitude, sans parler d’une légère pointe de fantastique avec un être monstrueux qui fait penser au Double assassinat dans la rue morgue, mais aussi au King Kong 2 sorti quatre ans avant.

Ce septième album au splendide château introduit le dangereux docteur Müller que l’on reverra bientôt, ainsi que la manie qu'ont les pies de voler les choses qui brillent. Au passage, un des bandits rappelle furieusement le futur Colonel Olrik de E. P. Jacobs, collaborateur régulier d’Hergé.

62 pages en couleurs, 6,95 €
ISBN : 9782203001831

1 voir les épisodes précédents : Tintin au pays des Soviets, Tintin au Congo, Tintin en Amérique, Les Cigares du pharaon, Le Lotus bleu et L’Oreille cassée.

2 voir King Kong de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack (avec Fay Wray, Robert Armstrong…) 1933.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac