Une petite contribution ?

Chroniques CD
19
Nov
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Bam, Love at first sting sort en 1984 ?

Ben crac, RCA refait le coup de la compilation de la période 74-78 !

Et, bien sûr, rien de mauvais à souligner sur ce genre de recueil à part son opportunisme crasse. La discographie de SCORPIONS en compte tellement que l’on devrait tous les ignorer puisqu’ils n’apportent strictement rien, et avec une pochette dégueulasse comme celle-là, on devrait parfois les fuir à toutes jambes si on la compare à l’agréablement plus fessue couverture du premier volume.

Avec ces deux d’ailleurs on retrouve quasiment tous les morceaux majeurs des SCORPS de l’époque Roth, c’est d’ailleurs avec eux que nous l’avons découverte et adulée, elles ont donc une importance particulière pour nous, contrairement à la floppée sortie ensuite sous des couvertures et des titres divers et (a)variés.

De toute façon, rien n’est regrettable quand il s’agit de rappeler que les arachnides ont été parmi les groupes les plus importants des années 1970.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac