Une petite contribution ?

Chroniques CD
15
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

van halen hard rock fm guitar her cd

On a failli attendre !

Depuis le premier album de VAN HALEN 1, il s’est passé quinze ans avant qu’un premier album live (si l’on excepte la vidéo Live Without a Net de 1986), notre péché mignon, sorte, et malheureusement il ne figure pas David Lee Roth, mais faisons semblant d’oublier le passé du groupe, et pushons sur Play.

Déjà, on a mis les grands plats dans les petits avec tout de même vingt-quatre titres étalés sur deux CDs, de quoi gâter les fans de la période Hagar (si, il y en a, ne commencez pas !). Poundcake et pas mal de suivants (In 'n' Out, Dreams, les très bons Man on a Mission, Pleasure dome, Runaround) montrent un côté bien plus ample et puissant que leur pendant studio que l’on trouvait bien fadasse, d’autres nous font fuir (When it’s love, Spanked, Love walks in, Right now, Why can’t this be love, Give to live - un morceau perso de Sammy Hagar - , Finish What Ya Started, Best of both worlds…) tandis que des vieilleries, il faut bien le reconnaître, sonnent plutôt bien (même si limitées à seulement peu d'unités : Ain’t talkin’ ‘bout love, Panama, Jump - burp - ou même l'autre morceau de Sammy Hagar solo, One way to rock et heavy-demment la reprise des KINKS You really got me mais aussi une autre moins attendu, celle, sympathique, du monstrueux Won’t get fooled again des WHO).

Comme d’habitude on se fout un peu des pistes solo, désolé pour les tripoteurs de cases.

La chose, pour information, est aussi sortie en vidéo.

Ah, tout de même, un live des années 1970 aurait de la gueule, c’est juste fou qu’il ne soit pas encore publié, pas d’archives ? Quel malheur !

1 afin de lire plein d’autres chroniques à l’occasion, clique juste sur les noms en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

extreme brutal death metal france
bukowski néo nu metal france cd
girlschool alcatrazz hard heavy metal concert
grindcore split EP vinyle