Chroniques CD
31
Jan
2023

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

redsphere nouvelle-calédonie death metal cd

Diantre que le temps passe vite !

C’est en 2019 1 qu’on avait croisé la route de REDSPHERE, un groupe néo-calédonien qui pratiquait un death plutôt nouvelle école, post-sepulturesque, groove inclus mais marqué par des influences plus variées qu’il n’y paraissait de prime abord.

Regnum Lupus a semble-t-il pour vocation de serrer les boulons vers quelque chose de plus teigneux sur les deux premiers morceaux de ce EP (3 Princes / A Vicious Century) quand soudain War and Lies fait exploser une bombe plus ambitieuse et polymorphe, ce satané groove est plus présent mais paradoxalement les tempos frénétiques aussi, la mélodie se fait jour dans un maelström de noirceur, ce morceau de tous les paradoxes nous a eu par surprise. C’est moins le cas avec le plus speed / thrashy A New Order qui se contente d’être méchamment efficace avec ses touches hardcore de bourrinas..

REDSPHERE est death-y-dément un groupe talentueux, on le trouve en plus aventureux ce qui pour nous est une qualité, et on ne doute pas une seconde que ce qui nous sépare (l’éternel côté groovy) serait aboli par l’ampleur live.

Reste plus qu’à gagner à la loterie un vol pour les antipodes, le reste ira tout seul.

1 voir REDSPHERE [New Cal] Immortal Voids (M & O Music - 2019)

https://redsphere.bandcamp.com/album/regnum-lupus-ep-preview

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

théâtre marionnette mécanique fluides cessenon
western spaghetti giuliano gemma blu-ray artus
scorpions thorogood concert reportage
heavy black metal allemagne cd
horreur castor zombies science-fiction film