Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
19
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

« Risk of psychic shock - Do not listen », t’as raison ouais !

Car le duo marseillais MICROPOINT est forcément une entité à part aux débuts d’une vague (incluant aussi Laurent Hô ou Manu Le Malin entre autres) tant l’extrême brutalité de leurs morceaux leur mériterait presque un placement tout un fond du bac indus metal extrême.

Et finalement, on n’est pas si loin que cela de la vérité puisque l’on retrouve dans ce fouillis à la fois martial et chaotique tout ce qui nous plait dans le grindcore et l’industriel d’un MINISTRY seconde époque : du tempo très rapide, une radicalité punkoïde générale sans détour et un climat angoissant et saturé tout à fait bienvenu quand l’entourage vous paraît soudain de fait une putain de bande de hippies.

Ce long EP, troisième de MICROPOINT, est un massacre total et absolu (Barbarians, c’est écrit dessus bordel !), sauvage et bruitiste, intemporel, qui se démerde pourtant à s’avérer dansant quand on trouve (le bon dealer ou) la bonne marque de café. Sans nul doute une création de Satan lui-même, MICROPOINT est le laminoir sonique le plus agréable de la Terre quand il s’agit de l’envisager comme la bande originale de la fin du monde, évènement qui commence tout de même à prendre son temps pour venir.  

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac