Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
26
Oct
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

« Alors connard, tu t’es rangé des voitures ? »

Un truc qui ne va pas, une envie de meurtre ? De casser une cloison à grands coups de masse ? De poursuivre « tranquille » son calvaire vers la sobriété ? Pas besoin d’un punching-ball ou d’aller courir comme un sac-poubelle Décath’, chope un disque des marseillais de LA FLINGUE, la chose fait le même effet que, disons un café très serré, l’envie de sauter partout et de tout fracasser dans la pièce, pratique si on veut soudainement changer d’intérieur, est là, vivante, palpable, monstrueuse.

Le putain de disque des BEATLES mutilé afin de confectionner une nouvelle pochette de « dope  100% France » avait mérité sa méchante dose de scotch pour donner vie à l’écrin de notre folie matinale, bleu-blanc-rouge y a tout qui bouge, le garage punk en hymne du pays ça aurait d'ailleurs de la gueule à l’orée de la mort totale d’une civilisation bâtie sur l'égoïsme, la prétention technologique et l’inconscience générale.

La bande-son de l’Apocalypse enfin à nos porte, méritée, inexorable, à moins que tout ceci ne soit qu’un rêve ? Tant qu’on retrouve LA FLINGUE au réveil, peu importe la réalité, tourne le disque et twiste Saint-Guy-like !

P. S. : chouette insert inclus.

https://laflingue.bandcamp.com/album/la-flingue-sticky-sick-z-ro-six

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac