Chroniques DVD
12
Nov
2003

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre: les Robinsons de l'appart' - constat tragique de la déliquescence sociale ?

 

Scénar: [Inspiré d'une histoire vraie] Le jeune Akira Fukushima (non, ce n'est pas pour rire !) est le rêve de tout parent : fait les courses, cuisine, baby-sitte sans jamais moufter mais du coup se voit privé d'école puisque sa mère frivole et irresponsable (même si un minimum aimante) ne tarde pas à le laisser gérer toute la famille, son frère et ses deux soeurs, quand elle trouve un énième amoureux et se casse compter fleurette pendant des semaines entières sans donner la moindre nouvelle... Les malheurs de la petite fratrie n'empêchent pas le père, un minable qui a foutu le camp il y a des lustres, de dormir et même, il n'hésite pas, fête du slip oblige, à taper des ronds à son fils à l'occasion !

La partie sensée du public (si, si, elle existe encore !) passera chaque seconde de ce beau (mais un peu long) film à se dire qu'elle mettrait bien une violente tannée à la mère chaque fois qu'elle passe la porte, et que les jeunes acteurs sont absolument formidables de naturel dans leur uniforme de discipline nippone même au fond du trou ou de celui...d'une valise !! Le Prix d'Interprétation Masculine au Festival de Cannes pour Yûya Yagira est largement mérité.

La musique douce et mélancolique (funèbre ?) de Gonchichi ne fait que quelques furtives apparitions, comme l'action d'ailleurs, le temps semble suspendu au-dessus de la tête de ces pauvres gamins, un crève-coeur crédible et cru à l'étrange morale quand on arrive au bout. Un beau film, perfectible, mais définitivement beau. 

 

 © GED Ω 08/11/12  

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

gbh punk rock angleterre concert reportage
harry potter roman fantastique rowling
fanzine bd compilation livre cd doggo