Une petite contribution ?

Documentaire
15
Jui
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Nordenskjöld arctique exploration sibérie livre

En 2009, alors que le réchauffement climatique souffle déjà ses soixante bougies,

le navire Le Manguier tente le passage du Nord-Est bien après Nordenskjöld et Karin Huet, équipière du navire, présente joliment l'ouvrage comme beaucoup de noms que portent des îles, des montagnes et des régions glacières, car les morts n’ont pas été inutiles. Le passage du Nord-est aujourd'hui possible grâce à diverses explorations qui se sont souvent terminées en tragédie. L’explorateur finlandais Nordenskjöld affréta le baleinier la Vega en 1878, elle sera prise par les glaces le 27 septembre de la même année face à la terre des Tchouktches et ne sera libérée que le 18 juillet de la suivante. Elle entrera au port de Yokohama le 2 septembre 1879. Ce texte est extrait de la plus longue lettre de l'explorateur écrite à bord du bateau trois jours plus tard.

« Ce fut seulement lors ce que je vis les jours se succéder sans apporter aucun changement, que je compris la nécessité de nous résigner à un hivernage. »

Et quand certains se seraient effondrés de terreur, ces chercheurs ont fait sans relâche leur étude des végétaux et des animaux qu'ils croisaien. Une sorte de commerce va se mettre en place avec les habitants de cette région glaciale, à peu près deux-cents membres de la même tribu, parfois nomades suivant les conditions de pêche, souvent roublards d'après l'auteur qui raconte par exemple la tentative des indigènes de refiler du renard pour du lièvre. Alors à la biologie, la géographie et la météorologie se rajoutent la linguistique et l'ethnologie car les chercheurs s'intéressent de près à la culture, aux mœurs et aux coutumes de la tribu dont l'auteur détaille un tas d'aspects.

On ne peut empêcher à l’époque un regard colon sur les indigènes qualifiés de « sauvages » ou de « païens » mais l'auteur remarque aussi que l'égalité entre les femmes et les hommes est parfaite : plus civilisés que les civilisés ces Tchouktches n'est-ce pas ?! Deux-cent-quatre-vingt-quatorze jours plus tard (!!), le navire peut enfin repartir mais pas tout de suite puisque l'insatiable Nordenskjöld entreprend avant d'envisager le retour de mener un peu plus loin ses recherches sur un territoire qui fournit bien plus de questions que de réponses à cet esprit avide de connaissances, un véritable héros de la recherche scientifique.

191 pages (quelques petites fautes de relecture mais un grand plaisir de lecture), 9 €

ISBN : 9782350391083

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

czech brutal death metal tchèque
heavy speed metal hard français
tepepa petroni milian welles bluray western artus
serge korber girardot rochefort dvd