Chroniques CD
30
Sep
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ouh la claque !

On peut souvent craindre, et c’est toujours un plaisir de le dire, un ennui mortel à l’écoute d’un album de doom, rapport à sa vitesse d’exécution qui rappelle assez souvent celle du coït de deux tortues malades. Sauf qu’avec MOURNING DAWN on échappe au pseudodélique (qui se veut babos seventies) ou au game of drone (qui se veut intellectuel, bruitiste et mystérieux). Ici déjà, on n’a pas honte de parler de METAL : lourd, dur et sombre, et la thématique de la première guerre mondiale, récurrente dans l’histoire du groupe, amène les images d’une Maxim mitraillant les tranchées françaises quand celles-ci vomissent soudain un assaut qui se terminera comme les autres, en charpie d’un côté comme de l’autre. Les mélodies désespérées et le chant qui ne l’est pas moins évoquent quant à elles l’absurdité du face-à-face de bonhommes terrorisés, qui font les mêmes prières dans des langues différentes mais qui ne sont que des jouets que l’on recouvrira rapido d’une pelletée de terre, l’oubli fera le reste… 500 copies avec un CD bonus et des titres tirés de toute la discographie du groupe (Un EP et deux albums sont sortis précédemment). Franchement épatant. 

 

http://mourningdawn.bandcamp.com/album/les-sacrifi-s

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

kamala brésil heavy thrash metal cd
bd indochine guerre aviation aventure delcourt
mexique usa death thrash metal