Documentaire
01
Oct
2022

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

riveneuve black metal norvège livre essai

Point de PIND ici nonobstant la collection, et Satan sait qu’en vieil adepte on craint toujours les bouquins sur le plus sulfureux des métaux lourds, le black metal,

spécifiquement norvégien et dans les limites des années 1990 dans ce texte issu d'une thèse de doctorat de musicologie soutenue en 2020.

L'intro effraie (qui est MAYEN ?? Pourquoi ne pas nuancer l'argument comme quoi les femmes n'ont quasiment aucune importance quand on connaît les grandes artistes et activistes du genre, certes peu nombreuses ?) mais le reste du livre éclairera les curieux au sujet d’un genre désormais au programme de la « formation » des diplomates norvégiens, quelle époque pour une sinistre et vive flamme devenue depuis vingt-cinq ans une allumette de supermarché !

A l'origine courant réactionnaire, surtout par rapport à un death metal surproduit et en perte de vitesse par rapport à l'underground le plus virulent qui abhorre sa soudaine commercialisation à outrance, le black metal à la norvégienne arrive soudain à la Une des journaux par le biais des révélations de Vikernes aux médias à propos d'une série d'incendies... Et d'un meurtre. Un deuxième aura lieu, celui d'Aarseth guitariste de MAYHEM et gourou de la scène d'Oslo. Pour un groupe d'individus farouchement opposé à toute forme de publicité, c'est désormais la célébrité, et la notion de marché les rattrape aussi sec.

Les romantismes noir et national, l'utilisation des langues nordiques, la peinture de Kittelsen, la nature locale particulière, un Moyen-Âge réinventé ou le domaine fantasy / fantastique, autant de thèmes abordés ensuite par l'auteur pour un tour d’horizon du black metal assez documenté mais les passionnés du genre ne trouveront pas forcément grand-chose à apprendre (à part du côté strictement musical quand les caractéristiques techniques sont explorées), toutefois l’auteur livre une étude sérieuse, loin de celles de « journalistes » qui ne jouaient que la carte du sensationnalisme et montraient de gros penchants pour l'extrême-droite qui n'a pas grand-chose à foutre dans le style (comme dans les autres).

BLACK METAL = SATAN, un point c’est marre.

294 pages, 20 €

ISBN : 9782360136476

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

garage punk rock france vinyle
morgue death grind vinyles wtn singapour
kronos death metal france cd