Chroniques CD
08
Jui
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

D’un joli boîtier rouge vêtu,
cet album-testament de DESTROY BUSTER sort chez Coups de Couteau que l’on soupçonne désormais clairement d’assassiner des musiciens (à la lame, comme dans un putain de bon giallo de ses morts) pour ensuite publier leurs derniers méfaits pour en faire des collectors mythiques 1.

Quand le titre La Rage rappellera à tous les vieux débris du coin et même d’ailleurs un morceau de l’album Au doigt et à l’œil (2001) des fabuleux KAMIZOL - miss you Kam - , DESTROY BUSTER évoque lui un truc carrément plus bruyant (et Satan sait qu’il fallait le faire) en mêlant sans vergogne dans un broyeur à cadavres tout ce qu’il y a de plus brutal pour la frêle oreille humaine : punk, hardcore, metal, noise, tout ça enregistré live, hurlé, tabassé et gratté comme si c’était la toute dernière fois de toute une putain de vie de sagouins soniques.

Du bourrinas dont on aurait dû avoir les paroles pour pouvoir les gueuler à leur prochain concert qui n’aura jamais lieu. No future, no music, no fun, plus rien, FUCK OFF AND FUCKING DIE.

1 vous voulez des preuves? Et ça c'est quoi, hein ?! ==> CAPTAIN STARK [Fra] Crust Path (Coups de Couteau - 2018)

https://destroybuster.bandcamp.com/releases

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.