Une petite contribution ?

InterviewsLes propos des interviewés n'engagent que leurs auteurs.
27
Jui
2012

SUICIDE WEEK - Part II suite : L’ANGE et le Démon...

 

C’est donc après le concert raconté hier (voir là : ANGE [Fra] à Montpellier, Antirouille le 14/06/12) que se déroule cet entretien dans les petites loges de l’Antirouille, si à la base une liste de questions a existé au préalable, elle se retrouve mise de côté au profit d’un remaniement dû à l’excellente prestation du groupe. Et puis bon, l’imprimante ayant décidé toute seule - véridique ! - d’encrer les phrases en taille de police 4, c’est sur un éclat de rires que débute la rencontre entre l’ANGE et un démon... 

 

 

Abordons le sujet des quarante ans du groupe et de l’album qui les fête, alors ça fait quoi d’avoir quarante ans ?! 

 

Disons que t’as l’impression de continuer de vivre dans une éternité, c’est même le début d’une éternité, le temps, sa mesure ont été inventés par l’homme donc ça ne concerne pas ANGE puisqu’ANGE est éternel. 

 

Oui d’ailleurs la dernière fois qu’on s’était vus, vous m’aviez dit "à dans 600 ans" ! [Rires] Donc pas de crise de la quarantaine en vue ? 

 

Pas du tout, on a envie d’inventer, de créer, c’est une passion et un bonheur, ça va même jusqu’à l’orgasme ! Rien à voir avec faire des plans marketing et tous ces machins, les plans de carrière on s’en fout, ce qui est vachement bien, c’est de donner, d’avoir des envies, de transmettre aux autres... On démarre avec trois des nouveaux titres de l’album et on a envie de les faire découvrir au public pour susciter une envie chez les curieux d’aller écouter Moyen-Âge(Dispo ici : http://www.artdisto.com/art-disto/boutique/), c’est important qu’il y ait une continuité et que le public transmette aussi à d’autres le fait qu’ANGE est une aventure hors du commun, hors du temps. D’ailleurs, après moi, j’espère que ça continuera pareil. Nous ne sommes pas éternels mais l’entité ANGE se doit d’être éternelle ! 

 

Death-y-dément on n’a pas à affaire à un discours préfabriqué puisque déjà en 2008 vous disiez la même chose ! C’est rassurant. Pour en revenir à Moyen-Âge, certains vont toujours chercher des formules, j’en suis, voici donc : le Moyen-Âge est-il une sorte de refus du "Grand âge" caricatural ? Serait-il un âge flottant et spirituel entre la vitalité du jeune âge et la maturité, la sagesse de l’ancien ? Est-il temporel ou onirique finalement ? 

 

Il est onirique, l’idée en est venue quand je me suis aperçu il y a trois-quatre ans qu’on était revenus au Moyen-Âge, les seigneurs n’ont plus de carrosses mais de grandes berlines ou des avions privés, le fossé se creuse entre le luxe et la précarité, c’est comme si le Moyen-Âge refaisait une apparition tel la comète de Halley tous les 600 ans, remettait l’obscurantisme et l’irrationnel sur la planète... Pour résumer, l’être humain a évolué technologiquement mais spirituellement il régresse. Et c’est un gros problème. 

 

J’ai noté : "retrouver la position foetale dans l’imaginaire". Le secret est-il là, se réinventer sans arrêt ? 

 

On est partie intégrante de l’imaginaire, on ne peut pas dire le contraire : on ne sait pas pourquoi on est là, on ne se souvient pas du jour de sa naissance, on ne se souviendra pas du jour de sa mort... Je pense que ce que l’on vit, ce que l’on voit, ce que l’on invente font partie de l’imaginaire, comme le mot Eternité par exemple, qui peut prouver ou non son existence ? Je suis littéralement heurté par la stagnation spirituelle de l’humain à cause d’une philosophie souvent mercantile de bien-pensants et de provocateurs d’Etat. A côté de ça il y a les libre-penseurs dont nous faisons partie. Un scientifique peut parler au sujet du Big Bang, dois-je y croire ? Dois-je croire en Dieu ? Non, je crois en l’imaginaire, je crois au Rêve. C’est l’humain qui crée les balises et décrète le Big Bang et autres données... L’imaginaire est notre mère à tous et c’est en son sein qu’ANGE a toujours oeuvré, le doute, le mystère donnent du grain à moudre et je dis : le jour où les poètes n’auront plus rien à écrire, le monde sera sauvé. 

 

Musicalement, on décèle ça et là, en particulier quand les projections vidéos rentrent en scène, certaines influences trip-hop,RADIOHEAD ou BJÖRK, est-ce juste une impression ? 

 

On est partis de CRIMSOM, des WHO, des STONES et des BEATLES sans oublier BrelFerré, et même Brassens quelque part, mais aussi Baudelaire et Rimbaud et quand tu mélanges tout ça tu obtiens les débuts de ANGE. Mais avec le temps d’autres gens deviennent intéressants, font que la musique avance et nous ouvrent des portes comme RADIOHEAD ou PORCUPINE TREE, puis dans vingt ans ce sera d’autres. En ce moment j’écoute les islandais de SIGUR ROS, ils inventent, comme des alchimistes, et c’est un peu comme ça que je vois la musique. 

 

Dernière question, la dernière fois que nous nous sommes vus, on avait parlé de Sarkozy et vous m’aviez dit : "ah bon y a un président ? J’savais pas, on verra en 2012 !". Voilà qui tombe bien, on est en 2012. Alors, on en est où ? 

 

Je pense que le personnage élu, François Hollande, est honnête, sincère et qu’il va faire avec ce qu’il a, il va être attaqué de toutes parts, on va essayer de le déstabiliser car autour les loups sont là. Il ressemble à une bonne partie des gens qui font ce pays, il a du courage et je pense qu’il faut l’aider car ce n’est pas évident de diriger de la façon dont il l’a prévu, il est une cible des châteaux forts autour de lui... 

 

Le Moyen-Âge, encore ! [Rires] 

 

...Je pense qu’il est conscient d’être une cible en espérant qu’il ne finisse pas comme Kennedy, les forces invisibles qui deviennent victimes de leur propre système veulent toujours le faire payer aux gens d’en bas, ça a toujours été comme ça, c’est ce qui est expliqué dans Moyen-Âge. On a trop appris aux "petits" à se venger mais on ne désigne pas toujours les bons à incriminer. Il y a un gros travail à faire, apprendre aux nantis à se passer de choses et à se serrer la ceinture aussi, il faut les éduquer au même titre que le peuple. 

 

Et pis l’ogre : 

Et, avec une tronche et un gabarit pareils, le Démon s’étonne de se voir proposer des rôles de méchant gorille dans un film ? Comment ça "que dit-il ?", vous le saurez en suivant la troisième partie du carnet de la Suicide Week demain, sur PWAH !!

 

==> Tournage de Lou de Nicolas Villeneuve à Montpellier le 15/06/12

Les mots-clés :