Une petite contribution ?

Chroniques concerts
27
Jui
2019

Argh, premier groupe à 20 h, ça va être chaud mais Thierry dégaine la carte autoroute,

ouf, Svenja, Skanny et votre non-serviteur n’ont qu’à occuper respectivement de leur estomac / foie en attendant une arrivée sur une rue Saint-Exupéry gavée de bagnoles, notre entrée réservera prourtant une surprise, pas grand monde n’est encore sur les lieux, on subodore donc la tenue d’un loto / mariage dans les environs. Peu nous chaut puisque nous pourrons voir nos marseillais d’amour de la première à la dernière note.

Et c’est peu dire, après avoir salué la cohorte de potes dans les rangs, que l’on peut témoigner que THE BUTCHER PROJECT a su faire parler la poudre, leur alliage sonore convoquant punk hardcore, thrash et fastcore faisant toujours son méchant effet. Il émane également une sincérité, une passion dans tout ce schmilblick que l’on ne peut que lui rendre un fier hommage en se balançant les uns contre les autres à la manière de cerfs dont le rut n’aurait le lieu que pendant la saison des tronçonneuses. Nous, les premières parties, on les chouchoute bande de mécréants !

Taloche dans le tarbouif au programme avec le groupe suivant que l’on voit pour la première fois, NOTHING FROM NO ONE from Montpellier dont le premier album 1, Requiem for mankind, est arrivé dans la boîte et a depuis été chroniqué sur un mag papier. Le hardcore métallique surheavy de la bande atomise la salle qui se fait une joie de repeindre les murs à la sueur, le son est titanesque, le chant charismatique, les musiciens en place et motivés, c’est tout de même beau une belle machine comme ça quand tant de raclures se contentent de l’image. NFNO rule !         

On va peut-être éviter d’évoquer la prestation de TERROR tant tout se produisit comme tout était prévu… Ben si tiens, juste pour faire râler ceux qui ne sont pas venus : une tuerie totale (qu’on s’est fait un plaisir d’immortaliser FROM THE PIT, cherche sur Youtube), bien trop courte mais c’est la tradition ; et puis un putain de set rageur mais fun où le groupe proclame que le concert n’est pas le sien, mais le vôtre, ça fait chaud aux tripes quand la condescendance peut parfois gêner chez des formations du même niveau de popularité. TERROR est un groupe de scène absolument essentiel, on y retourne quand vous voulez. Support !!!

1 le groupe avait sorti un autre disque dont on avait aussi causé, voir NOTHING FROM NO ONE [Fra] The Painful truth (Autoprod - 2017). À propos du BUTCHER PROJECT au fait, clique sur le nom du groupe en rouge pour voir un paquet d’autres articles.

Galerie photos ici : https://www.nawakulture.fr/photos-concerts?2019-06-25-the-butcher-project-nothing-from-no-one-terror-a-saint-jean-de-vedas-secret-place.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

western spaghetti eurowestern artus