Chroniques CD
19
Juil
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ô joie, se serait-on enfin débarrassé des incursions sludgeophiles

et autre facette stoner qui nous avaient franchement fatigué chez GLORIOR BELLI sur l’album précédent 1 ? C’est du moins ce que l’on croit à l’écoute des deux premiers morceaux speedés (et franchement bien foutus d’ailleurs) Lies, strangled skies et World so spurious. Et puis crac, rebelote avec les riffs chaloupés honnis, Rebels in disguise replonge dans le truc sans crier gare. Et nous faillîmes fuir direct. Sauf qu’ici, on écoute plusieurs fois les disques avant d’en causer, le malheur d’être honnête et passionné passe aussi par là. Mais non, malgré une dose de black metal rehaussée dans la tambouille, rien death-y-dément ne nous fera accrocher à ce groupe trait d’union élastique entre des mondes qui ont du mal à cohabiter dans les oreilles de votre non-serviteur sans l’agacer à la longue, à part peut-être sur le long Thrall of illusions, particulièrement réussi. Réservons donc ça aux fans du groupe.


http://www.gloriorbelli.com/


1 voir GLORIOR BELLI [Fra] Gators rumble, chaos unfurls (Agonia Recs) 2013

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

napalm death death grindcore concert dropdead
pestilence death metal hollande cd