Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
09
Oct
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On est d’accord, les compilations ne servent strictement à rien pour ceux qui possèdent déjà les 33-tours BUT :

1, Pye Records s’en foutent complètement et multiplieront ad nauseam (un peu comme RCA pour la période Roth de SCORPIONS) les sorties pendant des siècles,

2, celle-ci contient au hasard, après le succès du plus hard Piledriver, tous les morceaux les plus speed, heavy et boogie de l’ère 1970-1971 qui se caractérisait à la louche par un heavy blues post-psychédélique pas toujours très vif,

3, l’époque étant encore aux singles inédits qui n’apparaissent pas sur les albums (Paint it, black des ROLLING STONES est dans sa version européenne un exemple frappant, ouille !), on retrouve ainsi au menu, outre les Lakky Lady, Daughter, April, Spring, Summer and Wednesdays, Spinning Wheel Blues (issu du LP de 1970 Ma Kelly's Greasy Spoon) et Gerdundula, Umleitung, Railroad, Mean Girl (extraits du LP de 1971 Dog of Two Head), les singles Down the Dustpipe (mars 1970), In My Chair (octobre 1970) et Tune to the Music (juin 1971).

Résultat, pour les amateurs de blues à tendance boogie hard, c’est effectivement le meilleur de STATUS QUO, mais seulement choisi sur DEUX ANS d’une carrière qui malgré les décès des piliers Rick Parfitt et Alan Lancaster, en atteindra 60 en 2022 si l'on réunit toutes les périodes de ce fabuleux dinosaure !!!

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac