Chroniques CD
22
Nov
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine sur Dead Fucking Church M’Aaagh # 9]

Retour de la gloire locale punk de Bordeaux après la séparation en... 1982 !!! Mais détrompez-vous si vous croyez que les articulations des musiciens ont eu le temps de prendre la poussière ou de rouiller, cet album, tout en gardant l'inimitable son et l'approche rebelle du rock alternatif de l'âge d'or, amène un lot de compositions efficaces qui mettent la fessée à tout un tas de groupaillons de crétus qui feraient souvent mieux d'apprendre à jouer d'un instrument avant de sortir une démo. Les zicos aguerris de STRYCHNINE ont su proposer à un public friand de sensations fortes une douzaine de titres costauds qui prendront à n'en pas douter une dimension effrayante sur scène, jetez donc un coup d'œil aux vidéos à

http://julieprod.chez-alice.fr/strychnine.html

Autre chronique ici : STRYCHNINE [Fra] Tous les cris (Julie Recs) 2010.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac