Une petite contribution ?

Chroniques CD
18
Mai
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Dans une droite lignée post-punk mélancolique mais énergique,

ce second album des normands de THE ETERNAL YOUTH est une excellente surprise. Basse tendue, guitare onirique, voix aérienne et frappe claire en avant, le groupe caennais séduit avec un disque s’apparentant à un vol sans turbulence vers les cimes d’un rock aux accents pop composé par des orfèvres, on n’est pas loin d’un tube sur chaque piste, Voices from the underground a tout d’un grand morceau par exemple, le groove de Nothing is over couplé à de telles partie de chants mérite les honneurs du succès, Hornets attack joue la nostalgie hyper sensible et ça fonctionne tellement bien, les fantômes inquiétants rendent I can’t escape myself fascinant, bref on pourrait mentionner chaque morceau d’un album qui tombe, telle cette feuille en couverture, pile poil sur notre passage masqué pour offrir un joli bouquet gris d’hits en puissance, encore une formation que nous aimerions voir sur les planches du monde d’après…

https://www.facebook.com/backto1985/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac